Quelles Activités Sociales demain ?

Plus que jamais, il nous faut être au cœur de nos Activités Sociales !
Les attaques actuelles concernent tous les secteurs professionnels et sont sans précédent. Elles découlent directement d’une politique gouvernementale qui stigmatise les soi-disant privilèges ou statuts particuliers de certains travailleurs, et qui vide de leur substance les services publics, toujours au profit d’investisseurs privés.
Pour les Industries Électrique et Gazière, cette politique induit l’ouverture à la concurrence des centrales hydrau-liques, l’ouverture du capital de Réseau de Transport Électrique, la fin du tarif régulé, le plan social annoncé à Enedis, la dérégulation de tout le secteur…

Que va-t-il advenir de notre branche  ? Et de notre statut ?

Soyons clairs ! Sans la branche des IEG et sans statut, nos Activités Sociales n’auront plus de raison d’être. La défense des conquêtes du Conseil National de la Résis-tance est une priorité pour que perdure notre modèle de gestion par les agents.
Le financement et les moyens des Activités Sociales sont notre salaire commun socialisé.
L’ensemble des bénéficiaires et leurs familles doivent mesurer que l’actualité en cours est en fait une bataille idéologique de société où les Activités Sociales ont toute leur place : celle du rassemblement et de la convergence de l’ensemble des agents actifs comme inactifs.
Les Assemblées Générales organisées en proximité avec les SLVie seront l’occasion notamment de discuter de l’actualité de nos entreprises et de notre capacité à agir ensemble.

Revendiquons, protestons et mobilisons-nous, pour nos emplois, nos services publics répondant au besoin de tous et tout au long de notre vie afin de proposer des Activités Sociales et de Santé, de qualité.
Soyons fiers de notre bataille pour l’intérêt général !

 

 

 

Virginie Moreau
Président de la CMCAS Dauphiné Pays de Rhône

Author: marie noelle breuil

Share This Post On